Balagne Corsica

Du 10 au 30 Juillet le Parc de Saleccia vous propose de venir découvrir les oeuvres de l'artiste Mario SABATY "Cara-pattes & Co". Peintures, sculptures, vidéo : l'incidence du temps sur les matières et le graphisme.

Vernissage le 12 juillet à 19h. Le vernissage sera précédé, à 18h30, du spectacle "Rencontre Alter Ego". Installation de Pierre PARDON, Comédienne : Mowei Liu, Danseuse : Yi-Chun Chen, Musicien : Han-Kung Chang.
Entrée libre.

MARIO SABATY
Après le Lycée Clémenceau de Sartène, Mario Sabaty étudie à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Nice.

De 1975 à 1980 il ouvre, sur la Côte d’Azur, un atelier de peinture sur tissus. Il propose des collections de prêt-à-porter, ainsi que des éléments de décoration. Parallèlement, il enseigne le graphisme et le dessin au Lycée international de Sophia-Antipolis. Il expose ses dessins et travaux à Vence, St-Paul de Vence, Tourettes-sur-Loup, Nice, Grasse, Marseille,…

Il rentre en Corse en 1981 et passe du graphisme à une peinture hyperréaliste. Dans le même temps il pratique la sculpture sur marbre et la décoration d’intérieur.

Depuis 2002 l'artiste évolue vers une conjugaison graphisme / matière et propose les séries de panneaux intitulés « Traductions », « Graphies », «Composites».

Mario SABATY au Parc de Saleccia : en 2017 Mario Sabaty réalise dans le Parc une installation "Le Nid".
"Travail inspiré par les nids d’un très créatif oiseau de Papouasie appelé "le jardinier brun" et ma série "hybrides" constituée d’oeufs "composites" déjà éclos… j’ai donc décidé de construire un nid avec les mêmes critères mais avec un changement d’échelle.
Sur le modèle des oeufs de la série « hybrides » j’en ai fabriqué un de 80 cm de haut, plus proche de la réalité tant par l’aspect extérieur que par le rapport de proportion entre épaisseur et taille, et à la coquille intacte. Le but étant qu’elle se fragmente comme dans le milieu naturel, avec des écailles correspondant à celles que l’on retrouve dans un nid délaissé. Un premier impact, une éclosion simulée et le temps, les intempéries feront leur ouvrage… soleil, vent, pluie… affaiblissant la coquille et la faisant se fractionner.
Il fallait lui construire un nid et attendre que le temps fasse son oeuvre…Le parc de Saleccia a accueilli cette installation".

Le travail de Mario SABATY est d’abord matiériste et la matière ici frôle le relief, la sculpture. Que ce soit dans ses séries ou bien dans les formes ovoïdes des "hybrides" , nous sommes dans une approche qui allie une vision de peintre à celle du sculpteur. Peut-être sommes-nous dans le coeur d’un des sens du mot plasticien ? La cellule souche du concept. Ce qui était plastique, en mouvement, s’est figé en une forme où sont inscrits les couleurs et les signes. Les couleurs et les signes comme traces d’un improbable trésor.

Le plasticien serait encore poète et géographe, mais le travail semble avoir évolué des plaques colorées à une sculpture qui peut prendre aussi la figure de l’installation. La sculpture est féroce, sanglée dans un rêve de retenir une force de douceur indomptée. La pierre est soumise et pourtant prompte à se désangler et faire naître une catastrophe imminente et annoncée par la fragilité des liens qui retiennent un inexorable.
Les installations sont éphémères et tracent dans les plateaux du Ghjussani, en Corse, les restes d’une architecture de Xoana, sculptures – pieux, plantés pour crier une existence. Les "hybrides" tracent une voie qui allie, et ici véritablement, peinture et sculpture et serait le chemin d’une naissance – et donc d’une défaite – ou trace encore d’un événement qui dit une vie, témoignage donc d’une éclosion.

Tarifs

Accès libre.

Infos

  • Période d'ouverture

    Du 10/07 au 30/07/2019, tous les jours de 10h à 18h30.

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés