Voyages et découvertes avec une programmation festive et éclectique : du japon à l’ex-yougoslavie en passant par les Etats-Unis et la Corse, du documentaire musical au biopic, et au film d’animation, Avant-première, films d’exclusivité et de patrimoine...

Vendredi 18 juin

SOLENZARA
Santa Reparata di Balagna - 20h30
Documentaire de Pascal et Stéphan Régoli – France – 52 mn
Soirée Hommage à Regina et Bruno en partenariat avec Santa Ripar’Arte et en présence du réalisateur.

Dans les années 60, la Corse s’ouvre au tourisme de masse. L’île devient en Europe synonyme de vacances et de douceur de vivre. Inspiré par la nostalgie du moment, Dominique Marfisi exilé sur le continent pour travailler a composé Solenzara. Regina et Bruno sont les premiers interprètes de la chanson. Vingt-cinq ans après Goran Bregovic réutilise Solenzara chantée par Iggy Pop dans le film d’Emir Kusturica Arizona Dream.
Le film regorge de témoignages et anecdotes sur ce qui est peut-être la «chanson» corse la plus célèbre dans le monde.

Samedi 19 juin

ON-GAKU NOTRE ROCK !
Cinéma le Fogata - 14h00
Film d’animation de Kenji Iwaisawa – Japon - VOSTFR – 1h11

Un jour d’été, un trio de lycéens marginaux qui n’ont jamais touché un instrument de musique de leur vie décident de créer un groupe de musique.
Humour à froid, répliques hilarantes et épure de style, voilà du très bon son. On Gaku ressemble à un petit album indé fracassant et indispensable qu’on a déjà envie de se repasser en boucle. (Première)

EN TERRAIN LIBRE avant première
Cinéma le Fogata - 15h45
Doc. musical de Marie Famulicki - Delphine Moreau - Corinne Sullivan – France - 52 mn
Elles jouent au football au Red Star. En Terrain Libre suit la partie qui se joue dans les tribunes, les vestiaires, les couloirs : celle de ces jeunes filles qui, du terrain de foot à leurs quartiers, cherchent leur place en tant que femmes. Elles jouent, chantent et se racontent avec toute la liberté frondeuse qu’elles ont su conquérir. La musique originale et la chanson y ont une place prépondérante poussant le film vers une sorte de «comédie musicale documentaire».

QUI CHANTE LA-BAS version restaurée
Cinéma le Fogata - 17h30
De Slobodan Sijan – Yougoslavie – VOSTFR – 1h27
Yougoslavie, avril 1941. Une faune rocambolesque - un apprenti chanteur, un tuberculeux, un chasseur, un notable, un ancien combattant, deux musiciens tsiganes… - attendent l’arrivée d’un car brinquebalant qui doit les emmener à Belgrade. Menée par un chauffeur totalement irascible, la petite troupe s’embarque dans un voyage loufoque .Mais rien ne se passe vraiment comme prévu…
Une petite merveille d’humour, de tendresse, de poésie à déguster en famille. Une balade insolite, cruelle et tendre, féroce et bucolique.
Séance suivie d’un apéritif musical.

D’OU L’ON VIENT avant première
Cinéma le Fogata - 20h15
Comédie musicale de John M.CHU – Etats-Unis - VOSTFR – 2h22
Avec Anthony Ramos, Leslie Grace
Porté par des mélodies de hip hop, D’Où l’on vient raconte quelques jours dans la vie d’un quartier de New York, Washington Heights, à dominante hispanique.
Adaptaté d’un «musical» à succès de Lin-Manuel Miranda, le créateur de Hamilton, ce feel good movie encensé par la presse française comme américaine permettra aux spectateurs français de découvrir un classique de Broadway,et propose une série de numéros musicaux très impressionnants, dont un avec plusieurs centaines de figurants : la comédie musicale feel good de l’été.

Dimanche 20 juin

FANTASIA
Cinéma le Fogata - 14h00
Film d’animation de Ben Sharpsteen, James Algar, Samuel Armstrong– Etats-Unis – 1946 - VF – 2h05
Sept séquences illustrent huit morceaux de musique classique.
Formes et couleurs se proposent ici de composer avec les plus célèbres accents de la musique classique ou moderne une symphonie qui satisfasse à la fois l’ouïe et le regard, doublant ainsi en nous la résonance des sons.
Un grand dessin animé musical.

BILLIE HOLIDAY, UNE AFFAIRE D’ETAT
Cinéma le Fogata - 17h00
de Lee DANIELS- Etats-Unis - VOSTFR – 2h10
Avec Andra Day,Trevante Rhodes
Billie Holiday est sans conteste l’une des plus fascinantes icônes du jazz, mais derrière sa voix légendaire, se cache une femme dont le combat acharné pour la justice a fait d’elle la cible du plus puissant des pouvoirs… En 1939, Billie Holiday est déjà une vedette du jazz new-yorkais quand elle entonne Strange Fruit, un vibrant réquisitoire contre le racisme qui se démarque de son répertoire habituel. La chanson déchaîne aussitôt la controverse, et le gouvernement lui intime de cesser de la chanter. Billie refuse. Elle devient dès lors une cible à abattre.

DIRTY DANCING
Cinéma le Fogata - 20h30
De Emile Ardolino – 1987 – Etats-Unis – VOSTF – 1h40 -
Avec Jennifer Grey, Patrick Swayze, Jerry Orbach
Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu’au jour où elle découvre qu’un groupe d’animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c’est le début de l’émancipation grâce au «dirty dancing», cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse.
Dix ans après la mort de Patrick Swayze, Dirty Dancing continue d’être une référence pour celles qui ont été ados dans les années 80 et 90. Car derrière cette rom com à la BO mythique, se cachent plusieurs messages plus subtils qu’ils n’y paraissent
Si Dirty Dancing a traversé le temps, ce sont bien les scènes de danse, osées même pour les années 80, qui l’ont fait entrer dans l’histoire.

Port du masque obligatoire

Infos

  • Période d'ouverture

    Du vendredi 18 au dimanche 20 juin 2021.