Balagne Corsica

Le Centre national de création musicale Voce présente une création de la compagnie TranS, pour une danseuse, quatuor à cordes et musique électronique.

Ecriture croisée entre chorégraphie, musique et
poésie « Les mots qui vont surgir savent de nous
des choses que nous ignorons d’eux » René Char.
Le rapport aux mots / le rapport au corps / SEULE
est une recherche sur l’impact du langage dans
le corps, donc dans notre être profond. Dans
le silence intérieur, les mots résonneront et se
logeront dans la matière même de la chair et seront
entendus et vus par le prisme du mouvement.

C’est une réflexion sur l’idée de la solitude comme
un état universel et inéluctable de la condition
humaine. Le langage comme tentative de rompre
cette solitude.
Le rapport à la musique SEULE, c’est soi face à
l’autre. Dans cette relation du soi à l’autre, la
danse dialogue avec un quatuor à cordes et une
partition électronique.
Le quatuor représente « les autres», les voix
de tant d’hommes et de femmes qui nous ont
traversés !
En alternance avec l’électronique un dialogue
s’instaure entre le quatuor réel et son fantôme
diffracté.
Par moments apparaît, comme à travers un miroir
déformant, un autre quatuor, un écho lointain de la
musique interprétée. L’ombre d’un souvenir.

Laurence Marthouret : conception et chorégraphie
Jeanne Chossat : interprétation
Patrick Marcland : musique
Ensemble Court Circuit quatuor à cordes
Alexandra Greffin-Klein et Sullimann Altmayer violons
Laurent Camatte alto
Alexis Descharmes violoncelle
Camille Giuglaris (CIRM) : réalisateur informatique musicale et ingénieur du son
Tony Barthélémy : scénographie

Tarifs

Accès libre.

Infos

  • Période d'ouverture

    Samedi 16 novembre 2019 à 18h.

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés