1769 – 2019 : 250ème anniversaire de Napoléon Bonaparte

Une commémoration mondiale célébrée également à Calvi !

A l’instar de nombreuses villes et sites qui célèbrent cet événement dans le monde entier, Calvi vous a proposé un format d’événement spécifique autour des liens entre Napoléon, la ville et certains villages de Balagne et concocté par l’Office de Tourisme Calvi-Balagne.

Du 11 avril au 6 octobre 2019, Calvi a donc célébré ce 250ème Anniversaire placé sous le signe des 5 sens et d’une collaboration exceptionnelle avec les acteurs du patrimoine, les producteurs et artisans locaux.

Calvi fut, en effet, la dernière escale insulaire avant l’exil et… la conquête du pouvoir !

Remontez le temps !

Au printemps 1793, les Bonaparte sont recherchés par les Paolistes. Napoléon cache alors sa mère et ses trois plus jeunes frères et sœurs et trouve refuge chez le maire d’Ajaccio, Jean-Jérôme Lévie. Toutefois, Napoléon veut tenter d’arranger la situation avec Pascal Paoli et décide donc de monter le rencontrer à Corte. Il se fera alors conduire hors des murs d’Ajaccio par la mer puis il continuera son périple à cheval vers Corte. Passant par Bocognano, il est  finalement stoppé par les parents de sa mère, qui le dissuadent de continuer sa route.

Toutefois, sa mère n’est pas plus en sécurité avec ses enfants, à Ajaccio. Letizia Bonaparte se réfugie donc à la tour de Capitello, dont les terres appartiennent à sa famille.
Ce n’est que le 31 mai que Napoléon parvient enfin à les exfiltrer vers Calvi. Il les rejoindra, quelques jours plus tard, chez son parrain Laurent Giubegga au cœur de la citadelle.

L’attrait de Pierre-Napoléon Bonaparte pour Calenzana et sa région

Pierre-Napoléon Bonaparte, septième enfant de Lucien Bonaparte et frère de Napoléon Ier, vient s’établir dans la région calvaise vers 1852, après avoir accepté la mission de faire fuir le Bandit Serafino, qui sera finalement tué par les gendarmes.

Mais le climat de Calvi incommode sa femme; il achète donc un terrain sur le territoire de Calenzana au lieu-dit de Luzzipeu, à une dizaine de kilomètres de Calvi. Il y fait alors construire un château sur les ruines génoises d’ «a Torra Mozza ».

Puis, en 1864, il obtient la présidence du Conseil général de la Corse; durant cette période, il fait construire à Calenzana, la fontaine du village. Aujourd’hui, elle est surmontée de son buste en bronze pour lui rendre hommage. Finalement, il quittera la Corse définitivement cette année-là pour la Belgique, confiant ses biens à son ami le Capitaine Bianconi.

La fronde républicaine des Landry

Toujours en lien avec Calvi et Les Bonaparte, dans les années 1877 sous Napoléon III et le Second Empire, une opposition républicaine, bien que minoritaire, se forme. Elle est l’œuvre de certains notables de la région calvaise dont Timothée Landry.

Celui-ci est le père d’Adolphe Landry, qui fut Ministre du travail et Maire de Calvi de 1910 à 1940. Plusieurs de ses descendants sont toujours installés au lieu-dit Val al Legno; toutefois, ce patronyme est surtout connu, aujourd’hui, pour le Clos Landry; le célèbre vignoble qui porte son nom est exploité depuis 5 générations par la famille Paolini.

 

250ème Anniversaire Napoleon Bonaparte à Calvi

Sur la petite plage du Roncu, il y la mer (bien sûr !), des rochers et des criques escarpées. Si vous y faites une halte, vous y verrez surement des enfants intrépides sauter d’un haut rocher… son surnom ? Le Napoléon ! (et oui ! encore...)