Le porte-bonheur des plages de Balagne

S’il existe une activité que j’adore faire sur la plage c’est marcher les pieds au bord de l’eau et scruter le sable pour tenter d’apercevoir cette petite merveille qui sait si bien se faire discrète.

Se cachant au milieu des petits cailloux, il faut être patient et très attentif pour voir apparaître ses couleurs parfaites. Un côté bombé dont la couleur varie entre rouge et rosé et l’autre face plane avec sa courbe rosée s’enroulant autour d’elle-même est un régal pour les yeux comme sa texture si douce.

Aussi, chacun a sa technique pour le dénicher. Moi, ce que je préfère c’est tourner le dos à la mer, et caresser de mes mains le sable, doucement, pour faire bouger calmement les petites pierres qui cachent ce précieux trésor. Mes plus belles récoltes ? L’Ile-Rousse et Bodri ! Mais certains des chercheurs rencontrés m’ont affirmé que les plages de l’Arinella à Lumio et de Galeria en recelaient aussi.  Toutefois, ce petit coquillage en forme d’œil, adore se lover sur presque toutes les plages de Corse et de Balagne.

Et, si vous n’avez pas réussi à en trouver un seul, faites un tour dans les boutiques de L’Ile-Rousse, Calvi ou Algajola, vous les trouverez montés en bijoux : bracelets, colliers, bague ou boucle d’oreille.

L’histoire de Sainte Lucie

Lucie est une jeune femme d’origine noble. Il existe une version de l’histoire selon laquelle, après s’être recueillie sur la tombe de Sainte Agathe et bien avant de subir les affres du bûcher, la jeune Lucie se serait arraché les yeux pour les faire porter à son fiancé.

Aussi, ce geste trouverait son origine dans le comportement même du fiancé. En effet, il continuait de la presser alors qu’elle vouait sa vie aux nécessiteux. Lucie lui aurait alors demandé ce qui le poussait à être aussi entreprenant et aurait eu comme seule réponse « vos yeux ». Sans plus attendre, Lucie se les arracha à l’aide d’un petit couteau puis, après les avoir disposés dans un plat, les porta à tâtons à son fiancé.

La Vierge Marie, devant tant d’abnégation dans la foi, aurait par la suite rendu la vue à Lucie, avec des yeux plus beaux encore…