un seul mot… grandiose !

S’il est un moment que nous adorons vivre chaque année lorsque nous partons en vacances avec ma femme et notre fils, David, c’est le soir du feu d’artifice du 15 août. Nous retrouvons, surtout ma femme et moi, notre âme d’enfant. Un passage à l’Office de Tourisme de Calvi pour connaître les prochaines festivités de la Balagne, et rendez-vous est pris pour le 15 août à Calvi. Le feu sera tiré de la citadelle, nous choisissons donc un des ces bars restaurants sur le port, the place to be !

Il y a du monde, beaucoup de monde ce soir-là. Nous avons bien fait d’arriver tôt et de dîner sur place. Il est 22h30, la foule commence à s’amplifier sur les quais du port. Confortablement assis dans les  fauteuils de notre restaurant, nous savourons notre plsair. Quelques minutes plus tard, les lumières de la ville s’éteignent, le silence s’impose malgré toute l’impatience de la foule qui se fait sentir.

Les premières lumières illuminent la citadelle de Calvi plongée dans le noir. Le premier crépitement se fait entendre, recouvert bientôt par une musique corse. U Celu di Balagna s’illumine  de mille et une couleurs. Du rouge, du vert, du bleu, du doré, le tout rythmé au son de la musique qui emplit Calvi d’une douce torpeur. Les murs de la citadelle se parent de lumière, le spectacle est grandiose. La magie opère pendant plus de 20 minutes sous les « oh! » et « ah! » de la foule. Et le coeur qui bat à l’unisson des explosions de lumière lors du final à couper le souffle.

L’obscurité reprend sa place. Les applaudissements s’élèvent dans le ciel, accompagnés du concert des sirènes des bateaux en mer. Un très beau moment de partage à vivre à Calvi.  Pour votre retour, un conseil, commandez un dernier verre, sans alcool bien sûr si vous conduisez, et prenez le temps de retrouver le calme de Calvi une fois la foule dispersée.

Il faut le vivre pour l’aimer et j’espère vous y voir la prochaine fois. Promis, nous reviendrons !