Les ruines de l’ancienne paroisse dédiée aux apôtres Pierre et Paul a été édifié au 9e siècle. Dans le cimetière, mangée par les tombes, il ne reste plus de la petite chapelle romane que l’abside, lessivée par les eaux de pluie et les infiltrations.

Lentement ici s’efface un témoignage unique dans l’iconographie des fresques en Corse : la représentation d’une confrérie de femmes, sans doute à l’origine protégée par le manteau de la Vierge en Majesté, au centre de l’abside et portant sur ses genoux l’enfant Jésus, dont on aperçoit encore un joli pied nu... les visages des femmes sont tendus dans la prière, les mains jointes, les silhouettes dessinées d’un trait sûr et évoquent un univers proche de la petite fresque de la chapelle Santa Restituda de Calenzana. En 1967 Madame Geneviève Moracchini tirait déjà la sonnette d’alarme, et en 1985 Monsieur Joseph Orsolini écrivait que les eaux de ruissellement et les infiltrations dégradaient la magnifique fresque du 15e siècles, ces deux personnes avaient raison la fresque a pratiquement disparue. En 1646 cette petite chapelle servait d’église paroissiale au village de Nessa. Elle a été classée monument historique en 1990 et rien n’est fait pour la restaurer et la protéger du vent et de la pluie.

Prestations

  • Visites

    • Visite individuelle :
    • Visite groupe :
  • Langues parlées

    • Français

À savoir

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés