Balagne Corsica

Cet édifice baroque datant du 17e siècle a été construit pour remplacer l’ancienne église devenue trop petite, qui se situait à « Piazza Save ». Annexe de la cathédrale d’Aléria, elle a été élevée au rang de Collégiale par le Pape Benoît XIV.

Le chantier de construction de l’église, en remplacement de l’ancienne église paroissiale située dans le quartier de Villa di Mezzo, Piazza Savé, devenue trop petite pour contenir tous les fidèles commence en 1641. En 1686, les travaux de gros œuvre et de second œuvre sont achevés. A cette date l’église compte une nef formée d’un vaisseau principal et de quatre chapelles latérales dédiées : à la Vierge du Rosaire ; à Saint-Jacques apôtre ; à Notre-Dame du bon secours et la dernière à Notre-Dame du Mont Carmel ainsi que trois autres autels non consacrés, le chœur étant doté du maître-autel. L’édifice comporte également à cette date une chaire à prêcher en bois et un bénitier dans la partie médiane de l’église.

Une seconde et importante campagne de travaux a lieu au milieu du 18e siècle, elle concerne principalement le réaménagement du chœur, avec l’érection d’un nouveau maître-autel et la mise en place de stalles. Ces travaux s’achèvent en 1752. A cette date l’église est érigée au rang de collégiale par le pape Benoît XIV comme l’atteste la bulle papale conservée par la commune. Elle comptera au cours de son histoire, de 2 à 8 chanoines comme le souligne le chanoine Casanova dans son ouvrage sur l’histoire de l’Eglise corse sous l’Ancien Régime.

Au cours du 19e siècle d’autres interventions auront lieu sur cet édifice comme le met en lumière le curé Marchini dans un courrier adressé aux grands vicaires capitulaires le 13 septembre 1905, il énumère les principaux travaux effectués au cours du siècle susdit : réfection du chœur en 1815, reconstruction du frontispice en 1855, reprise du carrelage de la nef en 1866, du clocher en 1899, de la charpente de la nef en 1901. Dans les dernières années du 19e siècle le peintre Sicuri ornera l’église de peintures monumentales.

Au cours du 3e quart du 20e siècle un nouveau chantier de restauration, concernant principalement la reprise des enduits extérieurs, s’achève en 1974.
De 1992 à 1993 rénovation de la façade de l’édifice inscrit en totalité à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 6 septembre 1985. De nouvelles interventions ont lieu au début du 21eme siècle.

En 2002 aménagement dans la sacristie du dépôt Trésor sous la direction de Jacques Moulin architecte D.P.L.G, architecte en chef des Monuments Historiques et comportant une collection d’ornements liturgiques, deux meubles de sacristie, un dais de procession offert par l’empereur Napoléon III…. En 2006 a lieu la restauration du clocher et de l’élévation Nord de l’église, en 2009 celle de la façade principale et de l’élévation latérale sud.

Le 18 mars 2013, l'église a été classée au titre des monuments historiques.

Tarifs

Tarifs non communiqués.

Prestations

  • Services

    • Visites guidées
  • Visites

    • Visite individuelle :
      • Visites individuelles guidées obligatoire
      • Visites individuelles guidées sur demande
    • Visite groupe :
      • Visites groupes guidées obligatoire
      • Visites groupes guidées sur demande
    • Uniquement l'après-midi. Le matin étant dédié au recueillement.
  • Langues parlées

    • Français

À savoir

  • Période d'ouverture

    Du 01/05 au 30/09, tous les jours.

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés