Balagne Corsica

Terrasses cultivées et plaisir de la glisse... de la citadelle à la très belle plage, en passant par le château et l'ancien port de pêche qui abrite aujourd'hui des bateaux de plaisance, le flâneur appréciera un environnement préservé.

A cause de ses 75,5 ha le village était considéré, avant 1852, comme la plus petite commune de Corse mais, agrandie, (173 ha aujourd’hui), elle perdit ce « titre ».

Particulièrement dynamique au 18ème siècle, ce port fut du temps des génois la résidence du lieutenant en charge de la Balagne. Il a su évoluer et devenir une station pionnière en matière de tourisme.

Bâtie à l'emplacement d'une ancienne cité phénicienne, elle fut prise et saccagée par les Ottomans en 1643. Gênes la fit fortifier en 1664. Son château fut la résidence du Gouverneur de Balagne pour Gênes jusqu'en 1764. A l’ouest, le petit port de San Damiano était autrefois un port romain abrité des fréquents et forts coups de vent de nord à ouest. Il sera abandonné après leur départ au 6e siècle et ce jusqu'au 12e siècle, époque qui verra la construction d'une tour de défense. Dès lors, les activités commerciales et de pêche reprennent. En 1620 le port devient le second port de l'île ! Aujourd'hui Algajola possède un petit port de pêche sans pêcheur à l'année.


Sa plage bien connue des surfers, invite au plaisir de la glisse.

Prestations

  • Services

    • Documentation Touristique
    • Informations touristiques
  • Équipements

    • Bar
    • Parking
    • Restaurant
  • Visites

    • Visite individuelle :
    • Visite groupe :
  • Activités

    • Animation
    • Concert
  • Langues parlées

    • Français

À savoir

  • Autres informations

    A voir... Le monolithe d'Algajola : Le long de la route nationale, on peut toujours observer un spectaculaire fût monolithe de plus de 270 tonnes, en porphyre, abandonné dans une carrière en 1837. Il devait servir comme support d'une statue monumentale de Napoléon premier qui n'a jamais été érigée. La base de la colonne Vendôme à Paris est en porphyre d'Algajola. Le château fort d'Algajola "U Castellu" : Il a été construit au 16e siècle sur les ruines de la tour des Lomellini (noblesse génoise) pour être la résidence du gouverneur de Balagne pour Gênes jusqu'en 1764. Il est aujourd'hui propriété privée. Classé Monument Historique en 1992. La Citadelle : Algajola fut longtemps une position génoise avancée devant Calvi. La petite forteresse aujourd'hui bien entretenue, présente une agréable silhouette avec son échauguette protubérante. L'église paroissiale de Saint-Georges et sa confrérie : Elle avait été bâtie au 15e siècle, incendiée par les Sarrasins et modifiée en 1618. L'édifice intégré au système défensif du village possède un original clocher carré. A l'intérieur : une Descente de croix, tableau du 17e de l'Ecole italienne, propriété de la commune et classé Monument Historique en 2004. Une sculpture et menuiserie en bois taillé, polychrome du 18e, également propriété de la commune, classées Monument Historique en 1992. De nombreux concerts y sont donné chaque été. La Chapelle Saint Michel : Erigée en bordure de mer au 12e siècle, cette petite chapelle a été récemment restaurée en raison des incessantes attaques du temps et de la mer.

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés