Balagne Corsica

Une agriculture précieuse et préservée... Comme sa voisine, Galeria, la commune de Manso fût totalement ruinée par les barbaresques et les génois à la fin du XVème siècle.

Son territoire de 121 km² appartient à l’état (93 km²) et aux communes du Niolo. Il offre une vue unique sur les montagnes.

A l'ombre des plus hauts sommets de l'île, proche de la splendide forêt du Fangu déclarée « réserve mondiale de biosphère», Manso et ses hameaux témoignent de la diversité de la Balagne.

Manso occupe la haute vallée du Fango, adossé à la grande barrière qui se dresse entre la Paglia Orba (2 525 m.) et la Punta Minuta (2 556 m.).

De grandes forêts y sont abritées : la forêt communale du Falasorma, la forêt domaniale du Fango et la forêt de Piriu. Cette dernière a été déclarée réserve mondiale de biosphère par l'UNESCO. Elle est peuplée de chênes verts qui seraient, dit-on, les plus vieux du monde.

La commune est composée de quatre hameaux qui sont d'est en ouest (ou d'amont en aval) : Mont-Estremo, Barghiana, Manso et Tuarelli-Chiorna, tous situés le long du Fango.
La mairie et l'église sont situées à Barghiana.

Le Filosorma - ou Falasorma - est un lieu chargé d'histoire de ces bergers du Niolu qui, au long des siècles, l'ont façonné ou peuplé au rythme de la transhumance.
Descendant du Col de Caprunale, les troupeaux cheminaient en rive droite et, s'ils se rendaient à Galeria, traversaient le Fango par le Ponte Vecchju.

Prestations

  • Visites

    • Visite individuelle :
    • Visite groupe :
  • Langues parlées

    • Français

À savoir

  • Autres informations

    A voir... Eglise paroissiale San Pancraziu : située au hameau de Barghjana, sur la commune de Manso. Saint Pancrace est le Saint patron des bergers. Il est célébré le 12 mai. Chapelle San Petru di Chjumi. Les sites naturels : piscines naturelles du Fango, sentier de transhumance de Caprunale, U Capu Tafunatu, U Ponte Vecchju.

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés