Balagne Corsica

Pigna ... Le terreau culturel et artisanal de la Balagne à seulement quelques minutes de L’Ile-Rousse. Comme son voisin Sant'Antonino, les ruelles du village sont étroites, bordées de maisons typiquement balanines.

A quelques minutes en voiture de la cité paoline, juste après Corbara, le petit village de Pigna apparaît en contre bas de la route. Il y a un parking payant à l’entrée du village Pigna car le village est piétons. C’est à pied que l’on découvre les lieux...
La construction de ce village, en nid d’aigle, date du IXème siècle. Ses maisons sont regroupées sur un pic rocheux, serrées les unes aux autres, expliquant ainsi l’étroitesse de ses ruelles, tortueuses et dallées en forme d’escaliers. Le charme et l’unicité de ce village lui ont permis d’être inscrit à l’inventaire des sites pittoresques du département depuis le 4 octobre 1972 par arrêté ministériel. C’est en 862, que le lieutenant Consalvi, lieutenant du Comte Guido Savelli, envoyé par le Pape pour libérer la Corse des Sarrasins, bâtit une tour nommée Pigna en souvenir de son quartier natal à Rome. A partir du Xème siècle, le village se crée autour de cette tour. A la mort de son fondateur, ses fils divisèrent l’héritage paternel: d’un côté la Torra, et de l’autre une simple maison en pierres. Pendant des siècles, le village vécut dans la prospérité, mais au XVIIème siècle, les descendants de cette grande famille s’entretuèrent. Les génois profitèrent de cette tuerie pour confisquer les biens des assassins. Ce fût la fin de la dynastie qui régna à Pigna pendant presque un millénaire. Vers 1870, le village compte 230 habitants pour 221 hectares.
Aujourd’hui, agriculteur, potier, luthier, graveur, sculpteur, boutiques artisanales et agroalimentaires, auberges, chambre d’hôtes permettent à Pigna de marier le modernisme et l’identité, les nouvelles technologies et l’histoire. La volonté de la Commune est de conserver l’authenticité et la spécificité de ce village inscrit à l’inventaire des sites protégés.En effet, c'est de Pigna qu'a démarré, en 1964, la Corsicada, association coopérative qui a entrepris non seulement de redonner vie aux métiers d'autrefois, mais aussi d'innover en matière artisanale. Il abrite une communauté d'artisans et de musiciens et il a été entièrement restauré selon les techniques anciennes que les maçons se sont réappropriées : la pierre alliée au tuf. Bien avant que le "tourisme culturel" et que la "sauvegarde du patrimoine" ne tombe dans le langage courant, Pigna avait entamé sa révolution. Deux artisans d’art posent là leurs valises à la fin des années 60, puis peu à peu d’autres les rejoignent. L'ancien presbytère est reconverti en logement pour les artisans. Les toits des maisons dépoussièrent leurs tuiles orangées, les volets abandonnent leur marron fatigué pour un bleu céleste. 40 ans plus tard, Pigna a gagné son pari. Le village est dominé par son église, bâtie dans un style baroque populaire à la fin du XVIIIème siècle dont la façade est agrémentée de doubles clochetons en coupole. Pigna, en corse, signifie « pomme de pin" et par analogie « meule de blé", souvenir de l'époque génoise où la Balagne était une riche région agricole. Les ruelles sont étroites, bordées de maisons typiquement balanines.

Prestations

  • Visites

    • Visite individuelle :
    • Visite groupe :
  • Langues parlées

    • Français

À savoir

  • Autres informations

    A ne pas manquer: L'Ancienne forge: Elle se situe au centre du village et a connu une restauration et une transformation considérable pour devenir la fontaine publique de Pigna. Auditorium : haut lieu d’expression artistique ouvert en Avril 2000 et construit avec des techniques ancestrales et écologiques . Eglise paroissiale de l’Immaculée Conception et son orgue : édifice religieux transformé et agrandi au XVIIIè siècle autour du chœur et doté, sur sa façade, de deux petits clochers . Les ruelles de Pigna offrant une vue magnifique sur la mer. L'Amphithéâtre « A Vaccaghja »: Ancien enclos à bétail inscrit à l’inventaire des monuments historiques, aménagé en 1974 en théâtre de plein air . La Casa Musicale: Cette auberge, ancienne maison de maître, date du XVIIIème siècle représente un intérêt particulier pour le village : depuis 1995, elle est un lieu d’accueil, d’échange et de rencontres pour les artistes . U Palazzu ou Casa Franceschini: Cette maison de maître du XVIIIème siècle devenue un hôtel de charme appartient depuis sa construction à la famille Franceschini. Cave du gîte communal : Ancien Presbytère se situant au centre du village, il est l’une des plus anciennes constructions de Pigna. L’Aghja: « L’Aire à blé »

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés