Ouvrez les portails …

En corse, I Cateri signifie littéralement les portails. Ici, nous vous invitons à les ouvrir, un par un, pour découvrir ce qui se cache derrière… Tout d’abord,  vous verrez de vieilles maisons de granit qui bornent les petites ruelles du village. Si vous déambulez ensuite dans ces petites rues pavées et les passages voûtés, vous arriverez jusqu’à la piazzetta. Depuis cette petite place qui domine la mer, votre découverte commence alors.

Cateri, au cœur de la route des artisans…

Cateri vous ouvre donc les portails de son jardin presque secret pour vous offrir tous ses trésors. Ainsi, votre visite pourrait débuter en poussant celui de l’atelier KINAI de Virginie Bareille. Dans ce lieu entre mer et montagne, elle puise son imagination pour confectionner ses objets d’art. C’est aussi la promesse d’une rencontre avec un artisan qui tourne et décore la faïence à la main avec tant de passion.

Un patrimoine religieux pas comme les autres…

Dirigez-vous, à présent, vers l’église Santa Maria Assunta. Un air de déjà vu ? C’est bien possible… Il semble que ce soit à partir des plans de la cathédrale Saint-Pierre de Rome qu’elle a été construite. Observez tout d’abord ce remarquable clocher absidial à arcades, unique en Corse et, maintenant, entrez… Ainsi, vous serez accueillis par deux tableaux du 17e siècle particulièrement remarquables.

Non loin de là, vous trouverez la chapelle de la confrérie Saint Marcelle. Aussi, entrez-y juste un instant afin d’admirer le tableau du sacrifice d’Issac.

Une pause spirituelle…

Puis, lorsque vous partirez du village de Cateri, regardez en contrebas de la route de Lavatoggio. Vous y verrez un couvent bâti sur les ruines du castello de Marcassu qui date du Xe siècle. Il est aujourd’hui occupé par des religieux bénédictins de la Congrégation Notre-Dame d’Espérance. Quelques chanceux pénètrent même ce lieu lors de concerts polyphoniques en été.

Une halte gourmande…

Après les nourritures spirituelles et artistiques, place enfin à la gourmandise ! 

Côté incontournables à Cateri, une pause chez Léon s’impose en effet. Haut lieu de la gastronomie traditionnelle et de la fête, l’auberge U San Dumè vous propose une cuisine familiale généreuse aux herbes du maquis et dans une ambiance toujours festive. Par ailleurs, la biscuiterie du village, garante de recettes ancestrales, vous fera surement fondre de plaisir avec ses fameuses cuggiole aux amandes ou au vin blanc.

Le saviez-vous ?

Entre Cateri et Lavatoggio, vous trouverez un pont nommé Ponte di a Spusata; selon une tradition populaire, il devrait son nom à une jeune mariée qui perdit la vie à cet endroit alors qu’elle partait en voyage de noces, sur une calèche, avec son jeune époux.