Montemaggiore, le village vue mer et montagne

Les ruines du vieux village de Montemaggiore sont encore visibles sur le site de A Cima. De là, il offre au regard une vue exceptionnelle sur le golfe de Calvi. Regroupé autour de son plus vieux quartier, Montemaggiore a un temps accueilli une partie de la population du bord de mer balanin qui fuyait l’insécurité consécutive à la ruine du diocèse de Calvi. Aussi, avec ses voisins Cassano et Lunghignano, il forme désormais une seule commune : Montegrosso

Plus qu’un village… un roman !

Le village de Montemaggiore renferme surtout de belles ruelles ornées d’anciennes maisons aux portes sculptées. Au détour de l’une d’entre elles, vous y trouverez également un passage… celui d’un « Don Juan ».

En effet, dans son oeuvre « les âmes du purgatoire », Mérimée évoque un « Don Juan » né à Séville en 1627. Il est le fils de Donna Gelormina Anfriani née à Montemaiò et Tomaso Magnara né à Calvi. Tout d’abord,  l’histoire raconte qu’il séduit sa demie-sœur; cependant, pris de remords devant ce « péché », il s’enfuit alors en Andalousie. Par la suite, il y serait, semble t’il, devenu moine.

Palme d’or pour l’huile d’olive

Mais, peut-être préférerez-vous la douceur d’une nuit d’été ?

Nous vous donnons alors rendez-vous au mois de juillet. En effet, depuis de nombreuses années, en hommage et en l’honneur de la tradition oléicole balanine, se déroule « A Fiera di l’Alivu« , la foire de l’olivier ; artisans et oléiculteurs sont alors heureux de vous faire partager leur expérience et leur savoir-faire.

Montemaggiore est également une village où les habitants aiment à se retrouver tous ensemble pour des moments de convivialité et de partage; l’hiver notamment, lors d’une soirée « pulenda – figatellu » , autour du feu sur la place et durant laquelle vous êtes les bienvenus.

Montemaiò... u paese à fiancu à u Montegrossu