A Granitula … la ronde de la ferveur

La Semaine Sainte en Balagne est plus qu’une tradition, c’est toute l’âme de la Corse qui s’élève pour célébrer le Vendredi Saint, jour de la crucifixion de Jésus. Mais au delà des aspects religieux, je vous invite à vivre ce moment d’une ferveur sans pareille, véritable spectacle vivant.

Nous sommes à Calvi, le jour du Vendredi Saint, il est 21h30. Nous sommes plusieurs (dizaines ou centaines) de personnes devant la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste dans la haute ville. Le pénitent s’avance péniblement portant la croix, entourés des confrères de Saint Erasme et de Saint Antoine portant le corps du Christ et la Vierge des Douleurs revêtue de noir. Au chant vibrant des complaintes des confrères, la procession descend jusque dans la basse ville. Nous rejoignons l’église Saint Majeure. Sur le parvis de l’église, au son des Atti di Contrizione, Passione, et du Dio Vi Salvi Regina, les confrères s’enroulent dans une spirale empreinte de spiritualité et de recueillement. La ville est illuminée de bougies aux fenêtres de chaque maison. La procession reprend. La spirale de la granitula recommencera sur le port, aux monuments aux morts et à la citadelle.

Voir ces hommes, si jeunes parfois, vivre ce moment de recueillement et de ferveur avec une telle implication mérite le respect de chacun. Au delà de la force du symbole religieux, cette procession comme les autres en Balagne et de Corse, sont la marque d’une culture et d’une tradition qui perdureront et dont je suis heureuse de témoigner.