Le couvent de Saint-Dominique fondé en 1456 par deux religieux Franciscains de l’Ordre des Observantins. Après avoir été détruit lors de la Révolution, les Dominicains le reconstruisent en lieu d’étude. Il est occupé par la communauté de Saint-Jean.

Le couvent Saint-François d’Aregno a été fondé par les Frères Mineurs de l’Observance en 1456 Représentant l’un des plus vieux couvents de la province franciscaine de Corse. Sous la Révolution Française, les biens conventuels deviennent « bien national. De 1857 à 1864, les Dominicains s’adonnent à la reconstruction du couvent. Les dominicains le restaurèrent pour en faire une école pour les enfants de la région. Il se dote plus tard, d’un collège de philosophie et de théologie pour les étudiants religieux de la province de PARIS. Après la séparation de l’église et de l’état, les Dominicains sont chassés et le bâtiment devient la propriété de la commune de Corbara. Laissé à l’abandon, des prisonniers Allemands et Autrichiens y sont placés dedans. Puis, en 1927, le couvent revient aux mains des Dominicains pendant 66 années. En 1993, ce sont les frères de Saint-Jean qui reprennent le couvent du fait du départ des anciens. Pasquale de Paoli profita de ses nombreux séjours pour y réunir ses amis et ses conseillers de la région de Balagne. Des personnages illustres y ont séjourné tel que De Didon, Peyrefitte en passant par Roncalli ou encore Maupassant. Il constitue ainsi un véritable emblème pour la commune de Corbara.

Prestations

  • Visites

    • Visite individuelle :
      • Visites individuelles libres en permanence
    • Visite groupe :
      • Visites groupes libres en permanence
    • Uniquement l'après-midi. Le matin étant dédié au recueillement.
  • Langues parlées

    • Français

À savoir

  • Période d'ouverture

    Toute l'année, tous les jours.

  • Accueil des animaux

    Animaux non acceptés