Lunghignano… au plus près du Montegrosso

Sur votre route, entre Montemaggiore et Cassano, Lunghignano vous accueille fièrement au pied du Montegrosso, montagne souveraine des lieux. C’est même elle qui a donné son nom à la commune regroupant, aujourd’hui, les trois villages.

Fondé au moyen-âge, autour de son église baroque du XVIIIème siècle, cette petite perle de Balagne suscitera votre curiosité notamment grâce aux portes sculptées de ses anciennes maisons si particulières.

Vous y rencontrerez surement l’une des vedettes du village… l’âne de Nicolas ! Il attire toujours l’attention des passants. C’est, sans doute, pour les guider vers un ancien moulin à l’huile, U Fragnu, aujourd’hui reconverti en épicerie fine. Vous ne pourrez certainement pas le manquer !

Aussi, pensez à une halte sur la place dédiée aux boulistes pour y faire un brin de causette avant de continuer votre découverte des villages de Balagne. En effet, ils s’y retrouvent très régulièrement, surtout en fin d’après-midi.

Enfin, si vous êtes dans le coin au mois d’août, vous apprécierez sans aucun doute l’ambiance conviviale de son bal dédié à Saint Vitus, protecteur du village.

Maisons anciennes et portes sculptées…

Dominé par le Capu di Bestia, le village de Lunghignano est situé à mi pente et à flanc de montagne. Tout d’abord, ce sont ses maisons anciennes, souvent dotées de belles portes sculptées, qui attirent surtout la curiosité du visiteur.

A 300 m. à l’est, sur les hauteurs, s’élevaient autrefois le fortin de Pilone et l’ancien village médiéval; ce dernier fut toutefois abandonné dès le XVIIème siècle.

Un peu d’histoire…

Au Moyen-âge, Lunghignano était une commune à part entière; elle disposait en effet de son propre territoire de 4 km², avant la fusion avec ses voisins Montemaggiore et Cassano. Puis, la réunification des trois villages a été décidée pour ne former qu’une seule commune. A présent, vous la connaissez surtout sous le nom de Montegrosso.

Vers 1467, Ambrosgino de Lunghignanu reçut du Duc de Milan, alors souverain de la Corse, le titre de gouverneur ducal. Cependant, il subit la tyrannie de nombreux « caporali« ; il doit, de plus, faire face à une situation de grand désordre. Toutes ces raisons le contraindront finalement à quitter son fief et s’exiler en Italie.

Le saviez-vous ?

Au lieu-dit Lurgugliu, on peut voir une pierre plate d’environ 1 m. de circonférence. Selon la tradition orale, elle servait certainement aux supplices et, probablement, même aux sacrifices.

Vincent, L'été dernier, je voulais aller à Cateri en passant par Montemaggiore. En me trompant de route, je suis arrivé à Lunghignano et me suis arrêté au Fragnu pour demander mon chemin. J'ai discuté avec le propriétaire, beaucoup discuté en fait. Le temps est tellement vite passé... ravi de mettre trompé de route !